Welcome, Guest
Username: Password: Remember me
  • Page:
  • 1

TOPIC: Mandat 30, Dispositif médical pour l’éval. de la manœuvre RCP / arrêt cardiaque, Natalia Nuno

Mandat 30, Dispositif médical pour l’éval. de la manœuvre RCP / arrêt cardiaque, Natalia Nuno 5 years 2 months ago #117

File Attachment:

File Name: 30-INTER-Fomulaire_soumission_Mandat_NNuno31mai2013.pdf
File Size: 109 KB

File Attachment:

File Name: INTER_Formulaires_valuation_mandat_Ronde6mai2013.xls
File Size: 343 KB

File Attachment:

File Name: INTER-FormulaireMandatEvaluationvmai2013_Ronde6.docx
File Size: 74 KB



INTER – Formulaire de soumission de mandat
(Version 13 janvier 2012)

Notez que votre mandat sera partagé avec tous les chercheurs d’INTER

SECTION 1 – DÉFINITION DU MANDAT

Titre du mandat
Donnez un nom qui servira de référence pour identifier le mandat
Design et développement d’un dispositif médical pour l’évaluation de la manœuvre de réanimation cardio-pulmonaire (RCP) lors d’un arrêt cardiaque
Date de la demande
Inscrivez la date à laquelle la demande est soumise
26 avril 2013
Nom du demandeur et institution
Inscrivez le nom du demandeur et son institution d’attache
Natalia Nuño, Ph.D., professeur titulaire
Département de génie de la production automatisée
École de technologie supérieure, Université du Québec
1100 rue Notre-Dame Ouest
Montréal (Québec) H3C 1K3
Tel : (514) 396-8604; Fax : (514) 396-8595
Membres de l’équipe et institutions
Inscrivez chacun des noms des co-demandeurs et leur institution d’attache
  1. Kevin Lachapelle, M.D. professeur
    Université McGill
    ex-Directeur Centre de simulation médicale McGill

  2. Vincent Duchaine, Ph.D. professeur
    Département de génie de la production automatisée
    École de technologie supérieure
Créneau d’activités
Choisissez un ou des créneaux
  • 0 Habitats intelligents
  • 0 Téléréadaptation
  • 0 Fauteuils roulants intelligents
  • 0 Exosquelette
  • 1 Technologie de la santé
  • Axes/Thèmes impliqués
    Identifiez le ou les thèmes
  • 0 1.1 Traitement de l’information
  • 1 1.2 Dispositifs et systèmes
  • 1 2.1 Évaluation en milieu de vie
  • 0 2.2 Identification et évaluation
  • Type de mandat
    Spécifiez le type du mandat
  • 0 Travail sur un système expérimental]
  • 1 Études préliminaires et preuves-de-concepts
  • 0 Atelier de travail
  • 1 Complément de financement / passerelle
  • Contexte et originalité des activités de recherche
    Description générale du contexte, de l’originalité et la nouveauté des activités de recherche (sur le plan scientifique international ou commercial) concernés en lien avec le mandat.
    Inclure une brève description de l’état de l’art en lien avec le mandat proposé.
    Une personne en arrêt cardiaque a besoin d’une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ainsi que d’une défibrillation pour augmenter ses chances de survie.

    Bien que d’énormes progrès aient été réalisés dans le domaine de la santé, il restera toujours plus beaucoup à faire. Dans le domaine de la santé, la simulation est un concept récent et prend de plus en plus d’ampleur. Par exemple, les intervenants dans le domaine de la santé apprennent la manœuvre RCP sur mannequin avec un instructeur. Bien sûr, l’avantage de la pratique du RCP sur mannequin permet d’apprendre la manœuvre avant de la faire sur une personne en arrêt cardiaque. Cependant, il n’est pas commun d’utiliser des métriques pour évaluer de façon objective et précise si tous les critères pour la réussite d’une bonne RCP. Seul un instructeur peut commenter, d’une façon certainement plus subjective qu’objective, l’efficacité de la manœuvre.

    Certains mannequins possèdent des dispositifs intégrés à l’intérieur de la cage thoracique. Par exemple, la compagnie Laerdal produit le système AnneSkillGuide pour le RCP. Ce produit donne un feed-back sur la qualité du RCP, cependant le système n'est pas très fonctionnel et n'est pas facile à évaluer. Donc, son utilité est restreinte. La compagnie Philips, offre le Q-CPR, un système qui doit être incorporé avec un autre dispositif, le défibrillateur cardiaque. Le Q-CPR est très peu utilisé; voire pas utilisé pour évaluer le RCP. De plus, aucun dispositif n’existe pour être placé sur la cage thoracique du mannequin, qui pourrait éventuellement être déplacé sur un autre type de mannequin, voire utilisé sur une personne souffrant d’une crise cardiaque.

    Dr. Lachapelle (co-demandeur), ex-Directeur et fondateur du Centre de simulation de l’université McGill connait particulièrement bien les besoins de la clientèle; car pas très fonctionnels et pas facile d’utilisation. C’est pour cette raison que nous voulons un outil facile à utiliser, portatif, et qui transmette facilement sur un écran en temps réel les données.

    C’est pour cette raison que nous proposons de développer un dispositif qui évaluerait avec métriques et en temps réel l’efficacité de la manœuvre RCP. Ce dispositif servira d’une part comme outil d’entrainement pour l’apprentissage de la manœuvre par les novices, en utilisant des mannequins. De par sa caractéristique de portabilité sans fil, il pourra servir en salle d’urgence ou en ambulance, sur des vrais patients en arrêt cardio-respiratoire. Le bénéfice serait une manœuvre de réanimation optimale, idéalement sans séquelles neurologiques ou encore petites séquelles telles des côtes cassées.
    Problématique à résoudre
    Décrivez la problématique à résoudre via la réalisation du mandat
    Les dispositifs existants, quoique pas à la mode comme outil d’apprentissage, ne donnent pas de retour de métrique en temps réel, c’est-à-dire en mode « live ». Il n’existe pour le moment aucun outil facile à utiliser, portatif (non incorporé dans un autre produit), et qui transmette facilement sur un écran en temps réel les données.

    Lors d’un arrêt cardiaque, la manœuvre RCP doit se substituer aux contractions naturelles d’un cœur sain. C’est–à-dire que le muscle cardiaque, appelé myocarde, doit être comprimé convenablement pour éjecter le sang se trouvant à l’intérieur des oreillettes/ventricules. Suite à cette compression du myocarde, un relâchement total de ce muscle myocarde doit être permis pour permettre au sang de remplir les oreillettes, puis les ventricules. Puis les ventricules se contractent pour expulser le sang vers l’aorte et le tronc pulmonaire.

    En transposant ces éléments, l’efficacité de la manœuvre RCP repose donc sur 4 éléments essentiels : le rythme (plus de 100 compressions par minute), la continuité (en attendant les secours, exemple défibrillation), la profondeur (entre 4-5 cm) c’est-à-dire le déplacement que le sternum doit effectuer pour comprimer le myocarde et un relâchement complet en fin de cycle. De ces 4 éléments, la profondeur et le relâchement sont impossibles à mesurer en temps réel pendant le RCP sans dispositif disposant de métriques.

    Plusieurs études ont démontré que la formation et la pratique clinique de cette manœuvre n’optimisent pas les caractéristiques d’une bonne RCP (1). Par exemple, une étude (2) a démontré qu’un tiers des cas ont eu moins de 80 compressions par minute (au lieu des 100 par minute) et presque 40% des cas n’ont pas dépassé 38 mm de profondeur du sternum (au lieu des 40-50 mm recommandés).

    (1) Yeung, J., et al., The use of CPR feedback/prompt devices during training and CPR performance: A systematic review. Resuscitation, 2009. 80(7): p. 743-751.
    (2) Abella, B.S., et al., Quality of cardiopulmonary resuscitation during in-hospital cardiac arrest. JAMA, 2005. 293(3): p. 305-310.
    Objectifs du mandat
    Décrivez les objectifs à atteindre, les livrables
    Si la manœuvre de RCP n’est pas optimale lors d’un arrêt cardiaque, et que le patient survit à cet arrêt, les troubles neurologiques peuvent être très graves, voire un décès. Conséquemment, s’il y a survie, la réadaptation de ce patient sera longue.

    L’objectif de ce projet est de développer un outil qui permettrait de mesurer en temps réel l’efficacité du massage cardiaque ou RCP, en particulier la profondeur (i.e. de combien de centimètres le sternum descend) ainsi que la pression développées pendant le cycle de compressions.

    Le dispositif servirait de métrique en temps réel pour évaluer si l’intervenant comprime efficacement le muscle cardiaque. Dans le cas contraire, l’intervenant pourrait s’ajuster immédiatement et ainsi augmenter la survie du patient en arrêt cardiaque, et ce avec le moins de séquelles possibles.

    Un dispositif tel que décrit dans le présent mandat pourrait sauver des vies considérables pour des personnes atteintes d’une crise cardiaque.
    Adéquation du mandat avec INTER
    Expliquez en quoi le mandat sert de levier stratégique (i.e., permet de faire plus par rapport à ce qui est fait déjà) pour les activités de recherche concernées
    La nature du projet RCP présenté est en adéquation avec le mandat du regroupement INTER, c’est-à-dire le domaine des technologies interactives en réadaptation.
    Ce mandat servira d’effet de levier, puisque les résultats émanant de ces travaux serviront de base pour officialiser une collaboration entre ingénieurs-médecins de l’ÉTS et McGill.

    À moyen terme nous voulons déposer une demande de financement à la fin de l’année 2013 au Consortium de recherche et d’innovation en technologies médicales MEDTEQ. En ayant développé un prototype, nous pourrons intéresser une compagnie médicale à investir dans le projet pour une demande MEDTEQ. Le but ultime est le développement d’un dispositif médical entièrement portable et sans fil avec une interface simple pour la personne prodiguant les premiers soins.

    Ce dispositif pourrait aussi être utilisé par d’autres membres INTER œuvrant dans un domaine de la santé. Les informations obtenues par ce dispositif pour évaluer le RCP pourraient être insérées dans un contexte « d’outils d’aide à la décision clinique » pour une meilleure prise en charge de patients tels le monitoring de signes vitaux.

    Nous aimerions souligner que ce dispositif agira plutôt comme prévention que d’aide à la réadaptation. Dans un cas d’arrêt cardiaque, idéalement la réadaptation n’aurait pas sa place. Premièrement, une bonne manœuvre de RCP doit être effectuée en attendant les secours qui pourront aussi effectuer une défibrillation. Si aucune réanimation n’est effectuée, il n’y a tout simplement pas d’espoir pour la survie du patient. Il va sans dire que si nous pouvons prévenir les séquelles associées à un manque de soins adéquats immédiats pour une personne en arrêt cardiaque, les soins en réadaptations seront atténués.
    Complémentarité de l’équipe
    Décrivez en quoi l’équipe rassemble les expertises nécessaires pour la réalisation du mandat
    Un grand atout de ce projet est qu’il provient d’une problématique clinique qui a intéressée un clinicien et un ingénieur de grande expérience dans leur domaine de spécialité, également professeurs universitaires. Ces expertises d’ingénieur jumelées avec celle en clinique complémentaire forment une équipe forte et motivée.

    L’équipe multidisciplinaire est composée d’universitaires, ingénieurs et médecin, experts dans plusieurs domaines. L’expérience du professeure Natalia Nuño dans le domaine des technologies de la santé, à l’École de technologie supérieure depuis 12 ans, jumelée à l’expertise du professeur Vincent Duchaine dans le domaine des technologies de capteurs formera une forte équipe d’ingénierie complète.

    Dr. Kevin Lachapelle est chirurgien cardiaque et professeur à l’Université McGill. Dr. Lachapelle est le directeur fondateur du Centre de simulation médicale de l’Université McGill et a été Directeur du Centre depuis son inauguration en 2005 jusqu’à tout récemment en mars 2013.


    Décrire les retombées envisagées avec la réalisation du mandat. [
    Réalisation d’installations ou dispositifs expérimentaux, et d’infrastructures majeures
    Partage inter-institutionnel d’infrastructures et de ressources
    Le partage des ressources se fera entre les deux institutions de telle sorte que l’aspect clinique proviendra de l’Université McGill, Faculté de médecine, et le Centre de simulation McGill et l’aspect ingénierie et technique proviendra de l’École de technologie supérieure.

    Le Centre de simulation médicale de l’Université McGill nous donnera accès aux mannequins sur lequel effectuer les tests préliminaires, et nous mettra en contact avec les participants qui suivront une formation RCP (i.e. résidents en médecine, soins infirmiers,…) pour expérimenter le dispositif sur mannequin et ainsi l’améliorer suite aux commentaires qui seront reçus.

    Les équipements des laboratoires CoRo (Laboratoire de commande et robotique) et du LIO (Laboratoire de recherche en imagerie et orthopédie) de l’ÉTS seront également mis à disposition pour réaliser ce projet dans le volet technique.

    Il y aura donc un partage de ressources humaines, de connaissances et expertises.
    Productivité scientifique (PHQ, diplômation, subventions, chaires, prix, distinctions, bourses)
    1. Un ingénieur électronique en systèmes embarqués, Cécile Marticorena, acquerra de l’expérience sur un projet très concret et multidisciplinaire.
    2. Un associé de recherche, Thomas Fournier, travaillera à temps partiel pour 8 hrs/semaine à l’ÉTS.
    3. Florian Levêque, étudiant à la maîtrise en génie des technologies de la santé à l’ÉTS fera son projet à l’automne sur l’intégration des capteurs.
    4. Lauri Drudi, résidente en cardiologie de l’Université McGill, travaillera sur l’aspect clinique à temps partiel de mai à décembre 2013.
    Co-supervision, co-subventions, comités conseilsUne fois le prototype développé, des tests sur mannequins permettront de valider le dispositif surtout en termes de métriques mais aussi sur la facilité d’utilisation du prototype, en vue d’apporter des améliorations. Pour toutes ces étapes, il y a une co-supervision directe entre clinicien et ingénieurs, et entre les deux institutions ÉTS et McGill. Pours les étudiants et ingénieurs travaillant sur ce projet, cette équipe multidisciplinaire leur apportera un environnement extrêmement enrichissant.

    Comme mentionné plus haut, nous voulons déposer une autre demande de financement (i.e. MEDTEQ). Il y aura une suite à ce mandat qui consistera en d’autres co-supervisions provenant de d’autres subventions.
    Publications
    Au moment de la rédaction de cette demande, il est envisagé que les travaux conduiront à la publication d’un article dans un journal scientifique médical, ainsi qu’une présentation orale à une conférence en Simulation médicale et pédagogie des sciences de la santé.
    Co-publications, publications multi-secteurs (techno-santé)Les publications mentionnées ci-haut auront à titre d’auteur l’ensemble des chercheurs impliqués dans cette demande ainsi que les ingénieurs/étudiants y participant.
    Collaborations, utilisateurs des résultats (contrats, transferts, partenariats, réseaux internationaux), brevets Nous avons une preuve de concept démontrant que la manœuvre RCP peut être quantifiée à l’aide de métriques. La prochaine étape, celle du mandat proposé ici, est de développer un prototype robuste avec une interface intuitive pour utilisateur.

    Une fois le dispositif médical développé, une phase de validation des métriques (profondeur de la compression, relâchement complet du sternum, rythme) sur mannequin sera effectuée. Une fois les métriques validées, différents tests seront effectués sur des personnes suivant une formation. quantifier la manœuvre RCP avant la formation et après la formation donnée par des professionnels. Si les résultats démontrent une amélioration, un transfert technologique sera possible en approchant des entreprises œuvrant dans le domaine. Les premiers utilisateurs proviendront du Centre de simulation médicale McGill qui utilise les mannequins de simulation pour leur formation en réanimation cardio-pulmonaire (RCP).

    En résumé, en premier lieu, ce dispositif intéresserait les Centres de simulation médicale où les formations sont données aux résidents, aux anesthésistes, aux inhalothérapeutes, ou aux premiers intervenants tels les ambulanciers, paramédicaux. Les Centres de simulation sont aussi dédiés à la formation continue. Les experts pourront vérifier si leur technique de manœuvre RCP est toujours adéquate. Finalement, ce dispositif développé pourrait être combiné avec d’autres dispositifs médicaux servant d’outil d’aide à la décision clinique.

    Avec ce dispositif développé, il sera facile d’approcher des grandes compagnies médicales ou de simulation, telles Philips, DePuy, CAE-Santé qui ont été déjà approchées. Comme nous ne disposons pas de prototype avancé, les compagnies ne sont pas prêtes à investir financièrement, mais nous disent de leur faire part des avancées.

    Si les résultats de ce projet sont concluants, nous n’excluons pas la possibilité de breveter ce dispositif qui sera portatif et facile d’utilisation.
    Nouveaux partenariats (équipes de chercheurs, collaborateurs, entreprises)
    L’entreprise Kinova s’est déjà montrée intéressée par notre projet. En ce sens, nous avons déposé une demande de subvention dans le cadre de l’appel de projets MEQTEQ qui n’a pas été retenue en ce moment puisque seule une entreprise a été choisie. Pour cet appel de projet, deux entreprises sont requises par MEDTEQ.

    Nous croyons fermement qu’une fois le prototype développé et les tests préliminaires effectués démontrant l’utilité de ce dispositif médical, une deuxième entreprise deviendra intéressée.
    Ce projet de recherche officialiserait une collaboration entamée en mai 2012 entre l’Université McGill et l’ÉTS, en particulier entre Dr. Lachapelle et Prof. Nuño.

    De plus, ce mandat a été l’occasion d’initier une nouvelle collaboration avec le professeur Duchaine de l’ÉTS en bonifiant le projet pour mettre au point une nouvelle technologie de capteurs. Avant cette idée de développement de prototype, les professeurs Duchaine et Nuño ne collaboraient pas ensemble, même si provenant du même département.

    Suite au mandat décrit, cette collaboration apportera des résultats concrets, ce qui rendra l’équipe plus forte et apte à déposer une demande de financement auprès d’organismes gouvernementaux.


    SECTION 2 – DESCRIPTION DÉTAILLÉE DU BESOIN POUR INTER

    Ceci implique de définir les points suivants :
    • Jalon : Utiliser un numéro pour définir une tâche, et une lettre pour une sous-tâche.Jalon : Utiliser un numéro pour définir une tâche, et une lettre pour une sous-tâche.
    • Tâche : Description de l’activité à réaliser.
    • Ressources impliquées : Peut être de différents types :
      • Ressources humaines :
        • Concepteur en design industriel (DI)
        • Ingénieur mécanique (IM)
        • Ingénieur électrique/électronique (IE)
        • Ingénieur en informatique (II)
        • Ingénieur en télécommunication (IT)
        • Ingénieur en génie biomédical (expérimentaliste) (IB)
        • Ingénieur en téléréadaptation (IR)
        • Informaticien (I)
        • Technicien en électronique (TE)
        • Autre (spécifier)
      • Ressources matérielles
        • Équipement
        • Infrastructure majeure
          • Laboratoires (à spécifier)
          • Système expérimental (à spécifier)
      • Financière
        • Complément de bourse
        • Frais d’animation scientifique/Déplacement
        • Autre (spécifier)
      • Période avec pourcentage d’occupation : Date de début, date de fin et % à spécifier pour chacune des ressources.
      • Livrables : Résultats escomptés à la fin de la tâche.
      JalonTâcheRessourcesPériode et occupationLivrables
      1Définition des métriques pour le développement du dispositif médical pour évaluer la manœuvre RCP;
      Élaboration des paramètres à respecter pour la portabilité du dispositif médical
      Lauri Drudi
      résidente en cardiologie
      mai – août 2013 (50%)Définition des métriques pour le dispositif
      2
      Développement de l’interface humain-machine :
      • intégration électronique de la solution
      • développement de l’interface
      Impression du circuit imprimé; Calibration des composantes électroniques
      Cécile Marticorena
      ingénieure
      Thomas Fournier, assistant de recherche
      mai – août 2013 (100%)
      mai – déc. 2013 (8hrs/sem.)
      Prototype du dispositif, avec interface pour usager
      3Conception d’un prototype d’un capteur intégré mesurant la pression appliquées ainsi que le déplacement résultantFlorian Levêque
      M.Sc. (avec projet)
      sept – déc. 2013 (100%)Amélioration du capteur de pression avec capteur intégré mesurant la pression
      4Validation et amélioration de la solution
      Analyse des mesures obtenues
      Lauri Drudi résidente en cardiologiesept – déc. 2013 (50%)Étude en situation d’enseignement – au Centre de simulation médicale McGill


      SECTION 3 – BUDGET ESTIMÉ

      Cliquez sur le tableau pour entrer les informations. Les appariements admissibles sont ceux provenant de fonds institutionnels (donc des fonds provenant des organismes fédéraux ou provinciaux, même indirectement, ne sont pas admissibles). Si des fonds de subventions complètes la demande afin de démontrer que la viabilité financière de la proposition, alors l’indiquer dans la colonne à cet effet. Pour les estimations, le salaire des concepteur/ingénieurs/informaticiens est estimé à 65,000$/an; celui des techniciens à 50,000$/an. Pour les ressources humaines, identifier le nom de la ressource si elle est connue. Les montants seront ajustés par la suite selon le salaire spécifique des ressources impliquées.
      JalonRessourcesMontant budgétéContribution demandée à INTERAppariement en espècesAppariement en natureFonds de subvention complémentaires BILAN
      1Cécile Marticorena - ingénieur13 000 $8 000 $5 000 $0 $0 $0 $
      2Thomas Fournier - associé2 500 $500 $2 000 $0 $0 $0 $
      3Florian Levêque - maîtrise5 000 $2 500 $3 000 $0 $0 $0 $
      4Lauri Drudi - résidente cardiologie
      Matérielles
      Déplacement et conférences
      5 000 $
      1 500 $
      2 500 $
      0 $
      1 500 $
      2 500 $
      0 $
      0 $
      0 $
      0 $
      0 $
      0 $
      5 000 $


      0 $
      0 $
      0 $
      0 $
      0 $
      TOTAL29 500 $15 000 $10 000 $0 $5 000 $0 $

      Cécile Marticorena (ÉTÉ 2013, 4 mois) ingénieur en systèmes embarqués, possédant une maîtrise en Génie des technologies de la santé.
      Thomas Fournier (ÉTÉ 2013 et AUT 2013, 8 mois à temps partiel). Travaille depuis plus d’un an au laboratoire CoRo sous la supervision du Prof. Duchaine. Ce qui en fait un spécialiste au développement de capteurs sur matériau flexible.
      Florian Levêque (AUT 2013, 4 mois) termine une maîtrise avec projet (maîtrise courte) en Génie des technologies de la santé à l’ÉTS. Florian travaillera sur les capteurs intégrés en optimisant la plaque portant les capteurs.
      Lauri Drudi : (ÉTÉ-AUT 2013, 8 mois à temps partiel) résidente en cardiologie, Faculté de médecine McGill. Lauri développera un protocole clinque ainsi qu’un questionnaire pour quantifier si le dispositif améliore la manœuvre et de combien.

      Commentaires : Prière de bien définir l’origine des fonds mis en appariement ou en lien avec le mandat.

      Origine des Fonds mis en appariement:
      Les montants d’appariement en espèces proviendront du Fonds institutionnel de l’ÉTS prévu pour ses membres du réseau INTER. Les dépenses excédant la contribution demandée à INTER et l’appariement de l’ÉTS seront couverts à même différents fonds de recherche des professeurs Nuño et Lachapelle (de sa Chaire de recherche Adair en pédagogie).

      Description des ressources matérielles :
      • Circuit imprimé
      • Composantes électroniques
      • Prototypage mécanique
      ________________________________________
      Ressources allouées :Financement autorisé :
      2. 1 Ing.
      Assitant de recherche
      0$ Natalia Nuno mai- août 2013
      0$ Natalia Nuno mai- déc. 2013
      3. 1 MSc0$ Natalia Nuno sept.- déc. 2013
      2.-3. Matériel
      Déplacement et conférences
      0$ Natalia Nuno mai- déc. 2013
      0$ Natalia Nuno mai- déc. 2013

      Recommandations :
      Comme le but et les objectifs poursuivis par le mandat déposé semblent davantage être en amont de la réadaptation et des objectifs poursuivis par INTER, le comité d'orientation s’entend pour dire que le projet est fort intéressant et recommandent qu’il soit soumis auprès de d’autres sources de financement.

      CritèreDescription sommaireGuide à l'évaluationCote
      1. AlignementAdéquation avec les visées interdisciplinaires/ intersectoriels d'INTER1 = Contribution technologique, clinique ou sociale uniquement
      3 = Contribution technologique-clinique ou technologique-sociale
      5 = Contribution technologique-clinique-sociale
      3,7
      2. Collaboration et complémentaritéExpertise de l'équipe proposée par rapport au mandat1 = Incomplète
      3 = Pourrait être bonifiée
      5 = Solide
      4,3
      3. AppariementArrimage des contributions institutionnelles avec les besoins financiers1 = Faible appariement par rapport au mandat
      3 = Moyen appariement par rapport au mandat
      5 = Grand appariement par rapport au mandat
      3,6
      4. ImpactÉvaluation de l'impact du soutien offert par le mandat par rapport aux objectifs d'INTER1 = Limité
      3 = Moyen
      5 = Important localement
      4
      5. ConsolidationImpact sur la consolidation des ressources humaines et matérielles d'INTER1 = Impact local
      3 = Moyen
      5 = Partage important de ressources
      3,4
      6. RetombéesImportance des retombées du mandat sur les activités de recherche1 = Retombée locale et limitée
      3 = Retombées importantes
      5 = Retombées très significatives sur le plan scientifique, clinique et industrielle
      3.9
      TOTAL22,9
    Last Edit: 3 years 11 months ago by Administrateur.
    The topic has been locked.

    Mandat 30, Natalia Nuno 5 years 1 month ago #134

    Bonjour,
    Voici les réponses à vos questions:
    userCO wrote:
    1) Combien de personnes seront concernées par les tests ?
    Nos premiers tests seront effectués au Centre de simulation médicale McGill qui utilise les mannequins de simulation pour leur formation en réanimation cardio-pulmonaire (RCP). Nous appellerons "participants" les personnes qui utiliseront le dispositif sur un mannequin.
    Une dizaine de participants participeront à la série de tests. Si des modifications doivent être apportées, d'autres tests auront lieu, avec un minimum de 5 participants.
    userCO wrote:
    Qui administera les tests ?
    Les tests pour évaluer l'efficacité du dispositif dans l'apprentissage des participants débutera à l'automne.
    Dr. Lachapelle supervisera les tests des participants, et Laura Drudi et Florian Levêque s'occuperont des tests faits par les participants et feront l'acquisition des données. Par la suite, les données seront analysées et des modifications pourront être apportées pour améliorer le dispositif. Pour les modifications à apporter, les professeurs Duchaine et Nuño surperviseront le travail effectué par l'étudiant Levêque.
    userCO wrote:
    Quel type d'évaluations/tests seront faites ?
    Deux types de tests seront effectués par chaque participant en utilisant le dispositif sur mannequin. Une série de tests comprendra 3 essais (tests) pour calculer une moyenne.
    Une première série de tests (3 essais) effectuée avant la formation donnée au participant, c'est-à-dire sans expérience pratique sur mannequin. Nous ferons l'acquisition des données mais sans donner un feedback en temps réel au participant.
    La deuxième série de tests effectuée après la formation reçue par la participant, c'est-à-dire avec une petite expérience sur mannequin. Nous ferons l'acquisition des données mais sans donner un feedback en temps réel au participant.
    La dernière série de tests consistera à donner du feedback en temps réel au participant. Nous partons de l'hypothèse que les 4 critères essentiels du RCP ne sont pas optimum (tel que mentionné dans l'introduction). Le participant devrait améliorer sa technique de RCP au fur et à mesure des tests.
    Nous évaluerons si le dispositif développé permet au participant d'améliorer la manœuvre RCP dès les premières compressions thoraciques. Si oui, nous aurons des résultats cliniques démontrant que le dispositif apporte un net avantage pour améliorer les chances de survie d'une personne en arrêt cardiaque.
    Nous pourrons également évaluer de façon quantifiable (avec métriques) l'avantage pour un participant de recevoir une formation dans un Centre de simulation médicale avec apprentissage sur mannequins.

    Merci.
    Last Edit: 5 years 1 month ago by Administrateur.
    The topic has been locked.

    Mandat 30, Natalia Nuno 5 years 1 month ago #135

    Bonjour,
    Voici les réponses à vos questions.
    userCO wrote:
    a) Que restera-t-il à faire du point de vue de recherche technologique pour poursuivre avec un projet à MedTeQ?
    En principe, nous espérons avoir assez d'éléments pour intéresser une entreprise dans le domaine médical, de créer un partenariat et de financer le projet. Nous aurons un dispositif portable avec interface simple pour usager. Nous aurons également des résultats cliniques provenant de participants du Centre de simulation médicale McGill démontrant que le dispositif aide l'intervenant à effectuer une manœuvre RCP efficace pour augmenter les chances de survie de la personne en arrêt cardiaque.
    userCO wrote:
    b) En quoi le dispositif peut servir dans un contexte d’outil d’aide à la décision clinique pour le monitoring de signes vitaux?
    A plus long terme, ce dispositif pourrait être associé à un écran de monitoring des signes vitaux, i.e. à l'urgence. Certains éléments pourraient être utilisés pour aider les intervenants cliniques à prendre une décision face au patient.
    Ceci ne fait pas partie de notre objectif pour l'instant. Cependant, le fait de développer un dispositif portable pouvant apporter des informations essentielles aux premiers soins pourrait servir au niveau de la conception graphique de l'interface simple pour usager, ou encore la conception d'un matériau avec capteurs intégrés pour mesurer une force ou une pression sur un matériau qui soit déformable et qui pourrait épouser la forme du corps.
    userCO wrote:
    c) En quoi consiste l’appariement en nature de 5 k$ pour Lauri Drudi?
    Désolée, c'est une erreur. Ce serait un fond de subvention complémentaire. C'est-à-dire que le superviseur, Dr. Lachapelle rémunère l'étudiante en cardiologie pour un montant de 5000$ à partir des fonds de sa chaire.
    userCO wrote:
    d) En quoi consiste l’item "Déplacement et conférences" dans la section Budget ?
    Le 2500$ de déplacement se veut une aide financière pour participer à la conférence "Simulation Summit" qui aura lieu à Vancouver en novembre prochain. Ce sommet présente les "progrès réalisés dans la formation par la simulation" et aussi montrer les "nouvelles technologies et approches pédagogiques novatrices axées sur la simulation".

    Merci.
    Last Edit: 5 years 1 month ago by Administrateur.
    The topic has been locked.
    • Page:
    • 1

    Contact

    INTER
    Pavillon 3IT, Parc Innovation
    Université de Sherbrooke
    3000 University boulevard
    Sherbrooke (Quebec) J1K 0A5
    Canada

    Or Contact us here