Membres

Johanne Queenton

Université : Université de Sherbrooke

Département : Management


Cartographie de l’écosystème d’innovation – Plan de valeur pour le projet de télé-traitement à domicile


Demandeur principal : Johanne Queenton

Membre(s) de l'équipe François Michaud , Johane Patenaude , Michel Tousignant

Objectifs généraux

Dans l’établissement du plan de valeur du système de télé-traitement et pour assurer l’innovation de cette technologie, l’identification de toutes les « barrières à l’adoption » des différents intervenants et les solutions pour les dépasser sont des éléments-clés dans ce projet. Le fait de dresser le portrait de l’ensemble des partenaires au projet et leurs rôles et responsabilités permettront de bien comprendre a priori le travail qui doit être effectué pour que la technologie développée devienne une véritable innovation. Par exemple, plusieurs éléments sont à prendre en considération : déploiement dans le secteur privé ou le secteur public (réseautique, localisation de la base de données, confidentialité, etc.); procédure administrative et de rémunération des actes médicaux; rémunération des services (assurances, l’utilisateur, etc.). Ce faisant, les intervenants sont davantage en mesure d’adhérer au changement proposé et de devenir des champions de ce projet d’innovation dans leur organisation.


Comment amener les parties prenantes du projet à adhérer au robot de téléprésence et d’assistance en santé ?


Demandeur principal : Johanne Queenton

Membre(s) de l'équipe François Michaud

Objectifs généraux

Le maintien à domicile des aînés est fortement souhaité par plusieurs acteurs dans le domaine de la santé et est souvent fortement prisé par les ainés eux-mêmes. Or, l’introduction de technologies innovantes comme celle du robot de téléprésence et d’assistance en santé (développé dans le cadre du réseau AGE-WELL) soulève de nombreuses questions quant aux conditions facilitant et/ou freinant son adoption par les aînés et les professionnels de la santé. L’objectif de notre mandat est de comprendre les perceptions des individus face à ce robot, d’en identifier leurs réels besoins sur le terrain ainsi que les obstacles pour amener cette innovation le plus possible vers le chemin de la commercialisation.